Quand on désire lancer sa propre activité, plusieurs questions se posent, dont celle du statut.  Depuis quelques années déjà, le statut d’auto-entrepreneur a le vent en poupe. Il faut savoir que toute personne, quelque soit l’activité, peut devenir auto-entrepreneur. Ce statut peut concerner aussi bien  un chômeur qui veut se lancer ou un salarié et retraité qui veut développer une autre activité. En revanche, il devra exercer cette activité sous forme d’entreprise individuelle.

Conditions pour créer une entreprise individuelle

L’entreprise individuelle doit relever du régime fiscal de la micro entreprise. Dans ce sens, elle doit répondre à plusieurs conditions dont celles du chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser un certain plafond.

Pour l’année 2013 complète:

– 81 500 €pour une activité de vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de denrées à emporter ou à consommer sur place ou pour une prestation d’hébergement, à l’exception de la location de locaux d’habitation meublés dont le seuil est de 32 600 € ;

– 32 600 €pour les prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC).

Quelle est la couverture sociale de l’auto-entrepreneur?

L’auto-entrepreneur est considéré comme travailleurs non salarié (TNS) , il bénéficie donc de la même couverture sociale que l’ensemble des professions indépendantes.  La protection sociale du TNS est moins avantageuse. Tomber malade peut avoir de lourdes conséquences financières, tout comme un accident de travail.

C’est pourquoi une question très importante doit être posée : comment pouvoir mieux se protéger ? L’auto-entrepreneur doit réinvestir une partie du gain obtenu en ayant fait le choix d’être travailleur non salarié dans des contrats de mutuelle retraite et de prévoyance.  Pour plus de détails sur la couverture sociale, consultez notre rubrique Loi Madelin TNS

 

Ces Informations sont données à titre indicatif, elles ne prétendent pas à l’exhaustivité et ne sauraient avoir valeur de conseil ni dispense de l’avis d’un professionnel. Elles ne sauraient en toute hypothèse engager la responsabilité de LoiMadelin.com.