Devenir freelance présente plusieurs avantages. En revanche, il faut se rappeler qu’un freelance n’est plus salarié et n’a donc plus la couverture sociale « classique ». Les points à ne pas négliger sont évidemment, l’assurance chômage, l’assurance santé et la retraite.

La mutuelle pour les freelances

Les freelances bénéficient du régime de base de la sécurité sociale (il est donc obligatoire de cotiser à la sécurité sociale). L’inscription au RSI est obligatoire pour les professionnels concernés, elle assure la protection sociale de base légale et obligatoire. En revanche,  une mutuelle complémentaire est vivement conseillée pour pallier au remboursement très faible des différents frais de soins.

La retraite pour les freelances

Chaque freelance immatriculé est amené à cotiser auprès des caisses de retraite obligatoires. En fonction des montants versés, le montant de la retraite sera plus ou moins élevé. A ce stade, il est important de faire le bon choix entre limiter les charges ( et donc se verser un faible salaire) et couvrir ses arrières en assurant une retraite intéressante.

Freelance et loi Madelin

La loi Madelin apporte des  avantages aux freelances (considérés comme indépendants) en matière de mutuelle mais également de retraite.
Il faut savoir qu’avant la loi Madelin, seules les cotisations aux régimes obligatoires étaient autorisées à être défiscalisées et déductibles du revenu des indépendants.

Désormais ce dispositif est aussi possible pour les cotisations mutuelles effectuées à titre volontaire. C’est aussi le cas pour la retraite. En revanche il faut s’assurer de bien souscrire à un contrat dans le cadre de la loi Madelin.  Le mieux est de vous renseigner sur les différents contrats Madelin, objet de notre rubrique « les contrats Madelin« .

Ces Informations sont données à titre indicatif, elles ne prétendent pas à l’exhaustivité et ne sauraient avoir valeur de conseil ni dispense de l’avis d’un professionnel. Elles ne sauraient en toute hypothèse engager la responsabilité de LoiMadelin.com.